Défendre les animaux : état des lieux et réflexions stratégiques

Public déja sensibilisé

Chaque année dans le monde, plus de 60 milliards d’animaux terrestres et 2000 milliards d’animaux marins sont tués pour notre consommation – un chiffre qui ne semble pas prêt de baisser. En réaction à ce massacre organisé, un vaste mouvement a fait sienne la défense des animaux. Du véganisme à l’antispécisme, en passant par le welfarisme et l’abolitionnisme, ses approches sont aussi multiples que variées, souvent divergentes, parfois opposées. Mais comment défendre au mieux les animaux ? S’agit-il d’une lutte sociale comme les autres ? Certaines formes d’activisme sont-elles plus efficaces que d’autres ? La fin justifie-t-elle les moyens ? Après avoir dressé un état des lieux du mouvement animaliste et s’être interrogée sur ses principales stratégies et tactiques, Ophélie Véron reviendra sur les avancées récentes du mouvement, les défis auxquels il doit faire face et ses perspectives d’avenir.